A Flavacourt, le calvaire de la Loge retrouve sa croix

>Île-de-France & Oise>Oise>Flavacourt||15 août 2016, 18h21|0
Flavacourt, ce lundi matin. Une soixantaine de personnes sont venues assister à la bénédiction de la croix mariale avant de se retrouver autour d’un vin d’honneur et d’un pique-nique à la ferme de la Loge. (LP/J.B.)
Juliette Buchez
FlavacourtCalvaireAssomptionAgriculteurs

Le bouche-à-oreille faisant son effet, une soixantaine de personnes ont assisté ce lundi matin à la bénédiction de la croix mariale du calvaire de la Loge à Flavacourt. Voilà dix ans que les époux Douilly avaient promis de remplacer le calvaire disparu il y a une trentaine d’années à deux pas de leur ferme. Un soir d’août 2006, le couple d’agriculteurs prie pour que la pluie tombe dans la nuit sur des champs dont la récolte est compromise.

La pluie s’est bel et bien abattue sur les cultures, et dix ans plus tard, c’est sous un soleil radieux que le calvaire a retrouvé sa place entre la ferme de la Loge et la ferme des Champignolles sur la route de Sérifontaine. Pour l’occasion, le père Florent Mongengo, ancien prêtre de la paroisse désormais curé de Beauvais Sud, est venu retrouver ses anciens paroissiens pour bénir la croix mariale en ce jour de l’Assomption.

Les festivités ont commencé par une courte procession suivie de la cérémonie de bénédiction de la croix et d’un vin d’honneur à la ferme des Douilly. L’initiative des époux a été saluée par les habitants du village, croyants ou non, évoquant « le goût du partage » des deux agriculteurs. « C’est l’une des cérémonies les plus complètes que j’aie pu voir », s’est réjouit Roselyne Bulan, secrétaire de l’association pour la Connaissance et la Conservation des Calvaires et Croix du Beauvaisis. Ce sont désormais 1 292 calvaires qui parsèment les routes du Beauvaisis.

cette page est en cours de préparation. A bientôt

C'est moi, Bernadette
C'est moi, Bernadette

offrez-vous un baptême de l'air ULM sur place à la Loge. Idée cadeau proche de Gisors et Beauvais.